Criminalité et Délinquance

Le Costa Rica connaît depuis plusieurs années une augmentation sensible du taux d’homicide et du niveau de violence sur l’ensemble de son territoire, souvent liés au trafic de stupéfiants. Le crime organisé encourageant une délinquance locale, des bandes commettent de nombreux délits tels que les vols simples, à la tire, à l’arraché, avec violence et à main armée. 

Sur l’ensemble du territoire il est recommandé d’éviter les sorties nocturnes dans les quartiers s’éloignant des centres-villes, sur les plages et de se déplacer seul, en raison des risques possibles de vol à main armée ou d’agression. En cas d’agression, dans la mesure du possible, il est conseillé de n’opposer aucune résistance.

La plupart des Costariciens risquent, redoutent ou subissent ces violences autant que vous. Si vous leur demandez ils vous donneront des recommandations de sécurité ou des informations sur les violences recentes et locales.


Recommandations Générales

Il est  recommandé de confier l’organisation de son séjour à des agences de voyage, dont certaines sont favorablement connues de l’ambassade et de la Chambre de commerce et d’industrie France au Costa Rica. Ces agences sauront apporter toute recommandation utile et organiser votre séjour dans les meilleures conditions de sécurité possibles. En outre, en cas de préjudice, elles pourront le cas échéant assister la victime dans ses démarches en les traduisant auprès des autorités locales.

Les passeports, cartes bancaires, devises et billet d’avion, ne doivent pas être rangés dans des sacs à dos ou des sacs à main, mais de préférence être dissimulés sous les vêtements. Les vols de passeports étant fréquents, il est conseillé de déposer les documents au coffre de l’hôtel et de ne garder sur soi qu’une copie du passeport, y compris la page sur laquelle se trouve le tampon d’entrée au Costa Rica.

Ne portez pas d’objets de valeur sur vous (montre, bijoux, etc.), ni de grosses sommes d’argent. Répartissez-les entre les bagages et/ou co-voyageurs.

Utilisez de préférence les transports en commun réguliers ou les taxis officiels (rouges, avec un  triangle jaune sur la portière conducteur et passager). Surveillez vos affaires dans les autobus, où des bandes voyagent dans l’unique but de détrousser les voyageurs endormis ou distraits ; cette surveillance doit également s’exercer sur les plages, dans les hôtels, dans les restaurants et dans les terminaux d’autobus où les vols à la tire sont courants.

Baignade

La majorité des plages du pays ne sont pas surveillées, n’ont pas de panneaux d’avertissement et d’information, alors que des courants dangereux (baïnes) sont signalés tout au long des côtes.

Les noyades constituent la deuxième cause de décès accidentel au Costa Rica. Il convient donc d’être extrêmement vigilant et d’éviter de se baigner seul.

Dans certaines plages prisées par les surfeurs des attaques de crocodiles ont été rapportés. En effet certains crocodiles vivent autour des estuaires passant de l’eau douce à l’eau salée.


Excursions

En cas d’excursions dans la jungle ou sur les volcans, il est recommandé d’être accompagné par un guide connaissant bien les lieux et de prévoir un bon équipement. Restez sur les sentiers et suivez les mises en garde ainsi que les signalisations.

Au Costa Rica il y’a 140 espèces de serpents dont 23 sont considérées comme toxiques et certaines sont potentiellement mortelles pour l’homme.

Attention au Serpent de Mer, au Serpent Corail et aux Vipères tels que le serpent Fer de Lance.

D’autres comme le Boa Constricteur n’est pas équipé en glandes à venin.

En cas de morsure ne paniquez pas, ne tentez pas d’extraire ou d’empêcher la propagation du venin dans votre corps. Essayez de mémoriser l’aspect, les motifs et couleurs du serpent ou prenez une photo pour informer au mieux le centre de soins le plus proche avant la moindre intervention. 

Avec ces éléments ils pourront affirmer si le serpent est en effet toxique ou non et aussi vous injecter l’antidote adapté au serpent.

Si vous avez la phobie des serpents veuillez transmettre ces consignes à la personne qui vous accompagne. 


Véhicules de Location pris pour Cible

Certains modèles de véhicules sont très courants parmis les véhicules de location et sont facilement repérés par les voleurs.

Les vols à l’intérieur des véhicules de location sont fréquents tant sur la côte Pacifique que Caraïbe.

Une augmentation des vols d’effets personnels des touristes sur les plages, dans les bus, dans les véhicules de location est constatée.  

Attention à l’arnaque de la crevaison, qui est une mise en scène courante, durant laquelle des personnes simulant une détresse vont vous demander de les aider à remplacer la roue crevée de leur véhicule. Pendant ce temps un complice vous vole vos affaires laissées dans votre voiture de location et tous prennent la fuite avant que vous ayez eus le temps de comprendre ce qu’il s’est passé. Il est conseillé de se diriger vers un endroit fréquenté par la foule si un autre véhicule heurte légèrement le vôtre ou pour effectuer des réparations.

Soyez prudents et ne laissez pas votre véhicule garé sans surveillance, verrouillez toutes les portes et le coffre, armez l’alarme si le véhicule en est équipé et  ne laissez ni documents, ni effets personnels de valeur dans le véhicule.


Risque Routier

Le Costa Rica a un taux d’accidents de la route très élevé. Il est conseillé de conduire avec prudence en raison de l’état des routes, de l’absence de signalisation, de la configuration sinueuse des routes marquées par de fréquents rétrécissements du fait du relief, des ponts à une voie sur des routes à deux voies, de l’irrespect du code de la route et du comportement imprévisible de nombreux conducteurs.

Il convient également de circuler prudemment à moto et à vélo.

Le trafic est dense, en raison notamment de la présence de très nombreux poids lourds et autobus.

Faire preuve d’une vigilance renforcée la nuit car certains automobilistes conduisent sans phares.

Inondations et Glissements de Terrain

Pendant la saison des pluies, de mai à fin novembre, les orages sont fréquents et les pluies parfois battantes. Les risques d’inondation et de glissements de terrain sont alors importants et selon la gravité certaines routes peuvent être coupées. Dans certaines régions, les crues importantes des rivières peuvent entraîner l’évacuation de la population de villages entiers.

Pour plus d’informations rendez-vous sur la page climat.


Risque Volcanique

Certains volcans du pays font l’objet d’une surveillance étroite et constante. Les consignes de sécurité mises en place par les autorités aux alentours des volcans doivent impérativement être respectées.

Le volcan Turrialba émet des colonnes de cendres et peut perturber le fonctionnement de l’Aéroport International Juan Santamaria, entraînant sa fermeture temporaire.

Le volcan Poas possède un grand lac acide au fond du cratère et il émet des colonnes cendres et projette des rochers dans les espaces aménagés pour la visite. Les flux de visiteurs sont contrôlés (le nombre et la durée) et les équipes d’évacuation sont toujours présentes.

Le Volcan Arenal est réputé pour ses coulées de lave fossilisées que l’on peut observer de près dans le parc national. L’activité de ce volcan actuellement diminuée pourrait s’intensifier avec l’activité sismique.

Le volcan Rincon de la Vieja en éruption émet sur son flanc Nord des coulées de boue dangereuses qui ont conduit à la fermeture partielle du parc national.

Le volcan Irazu dont l’activité est actuellement diminuée pourrait s’intensifier avec l’activité sismique.

Pour toute information complémentaire, consulter la Comision Nacional de Emergencias, ou 

l’Observatoire Volcanologique et Sismologique du Costa Rica.


Risque Sismique

Le Costa Rica est situé dans une région de forte activité sismique où les tremblements de terre, jusqu’ici d’amplitude limitée, sont courants. Les péninsules de Nicoya au nord, et d’Osa au sud, sont particulièrement exposées à ce risque.

Consulter la fiche Risques naturels.
Dans tous les cas, conservez votre calme, suivez les instructions données par les autorités locales et attendez les secours.

Tout séisme important est suivi d’une série de secousses secondaires (les répliques).

Si un tremblement de terre se produisait lors d’un séjour, il est recommandé de prendre immédiatement contact avec sa famille ou ses proches afin de les rassurer ou, le cas échéant, en cas de problème de communication avec l’étranger, avec l’ambassade de France au Costa Rica.


Risque d’Ouragans

Le Costa Rica est rarement touché par ce phénomène climatique qui se forment et progressent généralement plus au Nord de l’Amérique Centrale. Certains ouragans ont tout de même atteint le Costa Rica et semé un grand désordre suivi d’un élan de générosité pour aider les victimes à refaire leurs vies. En fin d’année il est recommandé de suivre régulièrement la progression des phénomènes climatiques majeurs sur les cartes du National Hurricane Center.